Article 01

L’entraînement fonctionnel.

Définition – Origine – Efficacité

L’entraînement fonctionnel a rejoint beaucoup de gens dans les dernières années. Nous n’avons qu’à penser au Crossfit, Bootcamp, Circuit Training, etc. Mais le concept est-il bien compris ?

L’entraînement fonctionnel a pris une certaine ampleur vers la fin des années 1980 et dans le début des années 1990 aux États-Unis. Selon Lee Burton et Heidi Brigham, les fondateurs de cette nouvelle vision qu’apportait l’entraînement fonctionnel seraient Gary Gray et Vern Gambetta qui désiraient développer une meilleure méthode pour améliorer la performance des athlètes et des gens actifs1. La base de cette nouvelle vision, en comparaison avec l’entraînement analytique ou plus communément appelé entraînement de type «bodybuilding», aurait pour but l’amélioration ou l’optimisation du mouvement en général.

Pour s’assurer que le corps fonctionne à son plein potentiel, il doit y avoir une cohésion entre différents systèmes, notamment le système musculaire, squelettique et le système nerveux. L’entraînement fonctionnel tend à vouloir renforcer ces systèmes du corps dans un même mouvement ou dans un enchaînement de mouvements. En ce sens, l’entraînement fonctionnel a pour but l’amélioration de certaines qualités physiques qui se transposeront ensuite dans le sport, l’activité physique ou le quotidien de l’individu en question.

Ceci dit, ce type d’entraînement existe depuis maintenant des milliers d’années. Il est important de bien comprendre que personne de notre époque a inventé quoi que ce soit. Peut-être avons nous réussit à mettre des concepts scientifiques sur un type d’entraînement bien connu dès l’Antiquité (la période), mais mis à part cela, personne ne peut réellement s’attribuer le mérite de l’avoir inventé. Les romains s’entraînaient en utilisant l’entraînement fonctionnel bien avant les années 1980.

Qu’es-ce qu’un entraînement fonctionnel efficace ?

Avant de comprendre comment créer un entraînement fonctionnel efficace, il est prioritaire de comprendre la définition d’un entraînement efficace. Un entraînement efficace est un entraînement qui a pour but d’améliorer un paramètre de l’entraînement par l’optimisation d’un des systèmes du corps.

Paramètres de l’entraînement

  • Capacité aérobie
  • Capacité anaérobie lactique
  • Capacité anaérobie alactique
  • Puissance aérobie
  • Puissance anaérobie lactique
  • Puissance anaérobie alactique
  • Flexibilité
  • Schéma corporel – Proprioception
  • Coordination motrice
  • Force musculaire
  • Endurance (sous toutes ces formes – car il s’agit d’un concept très large)
  • Agilité
  • Vitesse
  • Puissance
  • Stabilité des différentes articulations
  • Mobilité des différentes articulations

Louis Colas décrit d’ailleurs l’entraînement comme « un sous-ensemble de l’activité physique qui peut se définir comme un ensemble d’activités physiques variées, exécutées régulièrement et méthodiquement, ayant comme objectif de préparer et améliorer les aptitudes, capacités d’un individu. En d’autres mots, pour qu’un entraînement soit efficace, il se doit d’être exécuté dans un but d’amélioration de certains paramètres liés à la performance physique.

Systèmes du corps humain

C’est en travaillant sur un des systèmes du corps que nous pouvons améliorer un
paramètre physique comme la force par exemple.

Voir la liste des systèmes du corps humain

Les systèmes du corps humain impliqués dans l’entraînement

Évidemment, l’entraînement n’a pas un impact sur tous ces systèmes de la machine humaine. L’entraînement peut optimiser les systèmes :

  • Squelettique,
  • Musculaire,
  • Nerveux,
  • Endocrinien,
  • Circulatoire,
  • Respiratoire

En fonction de l’objectif du client ou du participant, certains systèmes seront plus mis à contribution que d’autres.

L’entraînement fonctionnel et les systèmes du corps humain

Un bon entraînement fonctionnel devrait pouvoir rendre tous ces systèmes meilleurs. Par définition, un entraînement de type fonctionnel permet à un individu de transposer les améliorations physiques de l’entraînement à son sport, ses activités ou son quotidien. Si l’un de ces systèmes biologiques n’a pas été pris en considération, force est d’admettre que cet entraînement fonctionnel n’est pas efficace.

En tant que professionnel de la santé, il est important de s’assurer que tous ces systèmes ont été pris en considération lors d’une prescription d’entraînement. Pour un entraînement fonctionnel, il s’agit des mêmes considérations en plus de devoir s’assurer que les différents mouvements puissent avoir un impact direct sur le sport, l’activité physique ou le quotidien du client.

Une personne qui s’entraîne devrait questionner son entraîneur afin de s’assurer que ces paramètres soient respecter.

PROCHAIN ARTICLE

TU ES À UN PAS DU SUCCÈS

Inscris-toi